Autriche

Un pays diversifié en terme de paysages, riche culturellement rappelant la période royale à de nombreuses reprises.


Vienne - depuis Brastislava 80km soit 55 minutes

Nous sommes passés plusieurs fois par Vienne, il faut savoir qu’en Autriche les autoroutes partent pour la plupart de la capitale sinon dans le sud sud du pays.


Nous sommes passés une première fois pour rencontre nos copains les runners les Adidas Runners Vienna pour une sortie de 8km sur les quais du Danube.

Leur runbase est plutôt cool sur une péniche avec casiers, douches et toilettes et une future salle de training en construction.

L’accueil a été super avec la captain Sajeh qui nous a mis à l’aise et a traduit les consignes du run.

Ça fait vraiment plaisir de sympathiser avec du monde, c’est marrant de voir que dans certains pays les runners sont plus ou moins avenants, pour le plus grand nombre, ils viennent naturellement vers nous.

On repart sans t-shirt souvenir mais avec une bonne image des viennois !

A Vienne, les pistes cyclables sont très bien développées dans toute la ville avec des zones sécurisées, des feux, bref c’est super bien fait, nous en avons profité pour aller au run en vélo, environ 12km aller/retour comme ça nous nous étions garés dans une zone non payante et non interdite aux voyageurs comme nous.

Petit coup de gueule

Attention, à Vienne, nous nous sommes pris de nombreux PV alors l’image de la ville en prend un coup.

On ne peut pas se garer dans le centre ni même dans un parking payant privé (avec une hauteur qui nous permet d’y rentrer).

En ville, c’est 36 euros d’amende alors que les panneaux autorisaient à ces heures-là et dans les parkings privés, ils n’acceptent tout simplement pas le stationnement des campings-cars, pourtant Runy n’est pas un camping-car mais un fourgon !

Nous avions laissé les volets ouverts pour bien montrer que ce n’était pas du « camping sauvage » lorsque nous dormions dans le Airbnb avec la famille mais peu importe même en payant le stationnement 15 euros par jour, les gentilles pervenches nous ajoutaient un joli PV sur le pare-brise de 40 euros.

Nous avons voulu contester mais ils ne veulent rien savoir et nous proposaient d’aller dans un camping très loin du centre et à 27 euros par nuit…


Bref, en quelques jours nous avons cumuler 250 euros d’amendes sans aucune vraie solution pour les voyageurs alors imaginez comment vont finir ces prunes ?!


Notre deuxième arrêt à été aussi rapide (amende again en 1h30 de stationnement), le temps d’un déjeuner avec l’equipe Runtastic pour découvrir les locaux et nos interlocutrices. Certains le savent peut-être mais depuis maintenant 6 mois, nous sommes des Runtastic Athelètes, cela nous offre quelques avantages tout en faisant connaître encore plus cette application de running.


Notre troisième passage était avec la famille de Julie, nous avons écrit un article entier sur la visite de la ville en famille, n’hésitez pas à aller le consulter dans la partie « voyage ».


Le + : une ville riche culturellement en musées et en châteaux.

Des pistes cyclables qui relient chaque quartier de la ville.


Saint-Florian - 170km soit 1h40

Sur la route pour la région du Tyrol, nous nous sommes arrêtés dans la petite ville de Saint-Florian qui est réputée pour son abbaye qui fait aujourd’hui partie des plus anciennes abbayes du monde en activité. Ce lieu de culte est dédié à Saint-Florian qui est le saint des frontières puis le saint des pompiers comme nous l’avons vu sur de nombreuses représentations.

Le compositeur romantique Anton Bruckner y a étudié, enseigné et joué sur les orgues de la collégiale sous lesquelles il a demandé d’être enterré, c’était une première car seul les saints et les nobles pouvaient être enterré ici.

La principale raison qui nous a amené à visiter cette abbaye était surtout de découvrir la grande et somptueuse bibliothèque en marqueterie renfermant plus de 140 000 ouvrages collectionnés depuis des siècles dans diverses langues. Quel dommage que nous ne puissions pas faire de photos, peut-être que cela endommage les livres… Nous serions bien restés quelques heures à feuilleter avec attention quelques ouvrages mais nous avons continué la visite avec la guide en allemand – heureusement que nous avions les audio-guides en français pour comprendre chaque détail.

Une autre salle était impressionnante, dans la pénombre, elle renferme des tableaux comme la passion du Christ aux couleurs éclatantes et réalistes.

Nous sommes sortis ravi de cette visite, nous aurons au moins vu une belle abbaye catholique pendant notre voyage.


Le + : le stationnement gratuit pour la nuit juste à côté de l’abbaye avec vue sur les champs de blé et les audio-guides en français pour la visite.


Zillertal - 280km soit 2h50

Voir l'article sur la Schleiger 3000 race dans la rubrique "running".

Très belle région qu'est le Tyrol avec ses montagnes, ses lacs, c'est juste incroyablement beau.

Attention, les routes grimpent bien comme il faut, il vaut mieux ne pas avoir le fourgon trop remplie pour monter plus facilement les routes en lacets.


Innsbruk - 50km soit 45 minutes

Après le trail à Zillertal dans la jolie région montagneuse, nous avons fait un bref stop dans cette ville car il est dit qu’elle est plutôt jolie et ça nous arrangeait plutôt car c’est l’une des seules villes du pays à être dotée d’une laverie automatique !

Ok, la ville est mignonne, on sent que les gens ici sont assez friqués, c’est un peu le Megève autrichien.

Dans le centre historique, les bâtiments sont colorés et décorés, le sol pavé et les voûtes donnent un côté médiéval à la ville.

Vue les montagnes aux alentours, la ville doit être surtout vivante l'hiver pour sa station de ski.


Wattens - 18km soit 20 minutes

Nous n’aurions pas connu cette ville s’il n’y avait pas eu le musée et l’usine de Swarovski. Alex n’était pas plus emballé que ça alors Julie l’a joué solo dans l’univers du cristal, c’était risqué avec la carte visa commune :D


Le musée est composé en plusieurs parties, la première est le jardin sur le thème du cirque pour amuser les enfants, il y a notamment un grand bassin avec des nuages suspendues en métal et cristaux, avec les rayons du soleil et les reflets dans l’eau, les jeux de lumière sont ravissants. Il est possible de se relaxer sur des transats tout en observant le spectacle.

Un peu plus loin, une aire de jeux avec manège, labyrinthe… dédiés aux enfants.


La deuxième partie est le musée, on y entre par la bouche du grand géant vert (voir photo ci-dessous), d’extérieur on ne dirait pas mais c’est immense. Les différentes salles offrent des univers diamétralement opposés, on passe d’un dôme rempli de miroirs et cristaux, un arbre gigantesque fait entièrement de cristaux blancs, des jeux de lumières et de cristaux… Autant de salles que de façons de mettre en avant les cristaux de Swarovski.

Julie était stupéfaite et émerveillée en sortant de ce musée, ce qui est innovant c’est de montrer les cristaux dans tous ces états et seulement à la fin de la visite, proposer un historique de la marque.


La dernière partie est l’immense magasin où l’on peut trouver bien plus de modèles de bijoux qu’en boutiques standards par contre, les prix restent similaires.

Julie s’est fait un petit plaisir avec une paire de boucles d’oreilles assez simples mais canons.

Nous ne sommes pas allés jusqu’en ville, nous ne pourrons vous dire s’il y a des choses à voir, par contre, selon Julie le musée vaut le coup d’œil !


Le + : à partir de 18h, le prix de l'entrée est à prix réduit et dans la petite boutique près du parking, il y a des soldes pour ceux qui ont un petit budget.


Montagne autrichienne et allemande

Stop entre montagnes, forêts et lacs à chemin entre l'Autriche et l'Allemagne.


Salzbourg - 160km soit 1h40

Arrêt d’une journée à Salzbourg pour visiter la ville de Mozart, on ne s’en est pas forcément rendu compte, d'ailleurs, la maison de Mozart est cachée par un Spar supermarché, il faut vraiment avoir l’œil pour la voir, sinon les nombreux concerts de musique classique nous rappelle l'histoire de la ville.

Le centre historique est très charmant avec le château fort qui surplombe la ville, la place principale avec une gigantesque statue d’une boule dorée surmontée d’un homme debout (on ne saura vous donner la légende ou la raison de sa présence), ses fontaines monumentales, ses bâtiments colorés incrustés dans la roche, les multiples ponts au-dessus du fleuve Salzach et sa Getreidegasse, la rue commerçante de luxe et de prêt-à-porter.

De l’autre côté de la rive, le palais Mirabell avec ses jardins et ses nains en pierre blanche qui servaient à l’époque à amuser les nobles.

Les rives sont parfaites pour des balades ou des sorties running avec des coins d’ombres et une vue imprenable sur la vieille ville.

C’est une ville agréable où nous aurions pu prendre plus le temps pour la visiter.


Sankt Stefan - 190km soit 2h30

Dernière ville avant de refaire un tour en Slovénie.

Nous nous ne sommes pas arrêtez dans cette ville pour le nom qui nous rappelle un copain coureur ni même pour les monuments à visiter mais simplement parce que la municipalité à mis à disposition une pelouse avec une borne fournissant électricité, eau et vidange, le must pour nous.

Nous avons fait nos vacanciers et sommes restés là-bas pendant 5 jours.

En plus, nous étions en pleine période caniculaire alors ça nous a fait du bien de ne pas bouger, se reposer et en fin de journée faire un peu de sport.

#vanlife #vanlifers #holidays #autriche #austria #vieroadtripnne

14 vues
Qui sommes-nous ?

Un jeune couple, Julie et Alexandre qui ont décidé de découvrir l'Europe en courant. De Paris jusqu'à Bucarest en passant par l'Italie et les Pays-Bas.

 

En savoir plus

 

Abonne-toi
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now