L'Italie - côte méditerranéenne

Après 3 semaines en France, nous quittons enfin notre pays pour l'Italie, c'est reparti pour l'aventure, le retour se fera à la mi-novembre lorsque nous arriverons à la fin de notre périple.


Gênes - 175 km soit 2h (depuis Menton)

La route depuis Menton vers Gênes par la nationale était longue, environ 5h, nous avons donc décidé de prendre l'autoroute (aie aie le porte-monnaie en prend un coup) pour arriver plus vite en Italie.

En arrivant dans la ville, nous nous sommes souvenus de la catastrophe de l'été dernier, la chute d'un viaduc qui a causé la mort de 39 personnes et sans le savoir, nous avons stationné juste à côté. C'est impressionnant de voir un pont sectionné en deux, c'est d'ailleurs une ville et un pays qui comporte énormément de ponts qui ne semblent pas très solides, à cause des joints de chaussées entre le ponts et la route mal fait et qui font faire des bons à Runy !

Nous avons fait le tour de la ville assez rapidement, le centre ville est typique, avec les bâtiments à façades colorés, le port et son bateau pirate qui est une attraction touristique, c'est une réplique d'un navire pirate qui a servi au film de Roman Polanski "Pirates".

Forcément, pour notre première journée en Italie, nous avons succombé à la pizza dans une trattoria et à une glace à seulement 2€ l'unité, mmm un vrai délice le goût pistache.

Attention, les camping-caristes ne sont pas les bienvenus dans cette ville, il n'a pas été simple pour trouver une place, nous pensons même qu'en semaine, nous aurions pu avoir une amende, heureusement que nous sommes venus un dimanche.


Le + : les pizzas et les gelatos sont à des prix très abordables, on peut donc se faire plaisir sans compter, attention à la ligne par contre !



Les Cinque Terre - 118 km soit 2h45

De nombreuses fois, nous avions entendu parlé des Cinque Terre alors c'était comme une évidence d'y aller et quel spectacle !

Garés près d'une zone portuaire à Spezia, nous avons pris un pass "Cinque Terre" qui nous a donné accès en illimité aux trains, aux randonnées et aux toilettes (sinon il faut payer madame pipi !). Il faut compter une journée entière pour visiter les 5 villages sans trop chômer.


Nous avons commencé par le village le plus loin de notre point de départ, soit Monterosso al Mare depuis lequel nous avons pris le chemin de randonnées qui longe la falaise pour arriver environ 1h30 après à Vernazza, un village qui est à l'image qu'on se fait des Cinque Terre. Nous avons bien fait de venir par le chemin plutôt que par le train puisque nous avions une vue imprenable sur ce bourg plein de charme. Nous en avons d'ailleurs profité pour faire une pause, alors bruschetta, bière locale et gelato à la main ont été dégustés sur un banc face à la plage ensoleillée.

Puis, nous sommes repartis pour la visite marathon des autres villages.

Le prochain, Corniglia qui est haut perché mais pas forcément le plus impressionnant, nous avons pris le prochain train pour Manarola qui là nous en a mis plein la vue ! Un paysage carte postale avec le soleil qui se reflétait dans les bâtiments colorés, l'eau turquoise et les odeurs de nourriture qui émanaient des restaurants en bord de falaises.

Celui-ci est un vrai coup de cœur !

Pour le dernier village, Riomaggiore, nous avons eu la chance d'arriver au moment du coucher de soleil, l'endroit était joli et avec cette lumière, l'ambiance était intime et romantique.

Nous avons repris le train pour rejoindre le fourgon avec de belles images plein la tête.


Sur les 5 villages visités, nous en conseillons 3 : Vernazza, Manarola et Riomaggiore qui sont les plus emblématiques du parc national.


Le + : le pass "Cinque Terre" pour 1, 2 ou 3 jours (à partir de 13 euros) qui donne accès au train en illimité de La Spezia jusqu'à Levanto en passant par les 5 villages, aux toilettes et aux randonnées. Attention à ces dernières car l'état des chemins ne donnent pas forcément accès aux balades pour rejoindre les différents bourgs.



Pise - 75 km soit 1h34

Aller en Italie et passer à côté de la fameuse tour de Pise qui penche à en tomber, impossible alors nous avons fait une simple halte pour la voir. En effet, elle penche énormément, on se demande même comment elle fait pour ne pas s’effondrer.

La ville de Pise n'a pas un grand intérêt, c'est un lieu très touristique ou tout est payant, il faut débourser 18€ pour grimper dans la tour et environ une dizaine d'euros pour le reste des monuments. Nous tout ce qui nous intéressait, c'était de la voir et de faire des photos rigolotes comme les centaines d'autres personnes au même moment !


Le + : il faut la voir pour le croire ! La visiter de l'extérieur est amplement suffisant, prenez le temps de faire des photos drôles autour de la tour. La cathédrale de Pise est quant à elle gratuite, vous trouverez les tickets d'entrée au musée juste en face (c'est indiqué sur place).



Sienne - 124 km soit 1h48

Sur recommandation de la tante de Julie et de copains runners, nous avons fait un stop à Sienne. C'est une petite ville médiévale de Toscane juchée sur une colline avec ses routes pentues et étroites. Elle se caractérise par des bâtiments en brique et organisée autour de la piazza centrale, la piazza Al Campo où nous avons pris un apéritif le soir. L'architecture y est bien différente de ce que nous avons pu voir auparavant, nous ne regrettons d'y être passé même juste une journée.


Le + : l'apéritif en happy hour dans le bar "Al Campo" qui propose pour 8 euros un verre accompagné de tapas à l'italienne soit des parts de quiches, des chips, des olives et des petits cakes. Plutôt copieux pour le prix.



Civita Di Bagnogerio et Vitorchiano - 127 km soit 2h10

Une cité qui sera bientôt perdue, on l'appelle aussi en italien la città che muore, le village mourant, en raison de l'érosion rapide du site.

Nous ne l'avons pas visité de l'intérieur mais depuis un autre village afin d'avoir un point de vue sur la roche en érosion. Et puis, il ne faut pas se le cacher, la visite était encore payante alors autant trouver un autre moyen pour prendre de chouettes clichés.

L'effet de vide est incroyable, on ne s'en rend pas forcément bien compte sur la photo, le village paraît suspendu prêt à s'effondrer. Une petite merveille que nous avons bien fait de voir cette année car on ne sait pas pendant combien de temps il va rester ainsi.


Dans la région de Toscane, la route est en très mauvais état, nous nous sommes arrêtés dormir sur une station comme d'habitude trouvée sur park4night, dans un village du même type que celui visité la journée. Les parois des bâtiments aux bords de falaises et cette fois, nous y avons fait un tour en pleine nuit, il était tout à fait charmant avec ses étroites ruelles dans lesquelles Runy n'auraient pas pu passer, c'est certain.


Le + : l'aire pour camping-car à Vitorchiano avec toutes les commodités gratuites (eau, vidange, WC et même l’électricité), c'est bien rare en Italie car le plus souvent il faut débourser au moins 15 à 20 euros pour ce type de services.


Rome - 83 km soit 1h28

La capitale de l'Italie, ses monuments et ses centaines de touristes. Pour être tout à fait honnêtes, plus les semaines passent et plus nous recherchons la nature plutôt que la ville. Il est aussi plus simple pour nous camping-cariste de se garer et de profiter de notre petit nid douillet.


En deux jours, nous avons fait le tour à pied de l'ensemble des monuments.

Pour un début mars, la ville était remplie de touristes et la queue était très longue pour chaque attraction qu'elles soient gratuites ou payantes. Julie connaissait déjà la ville et Alexandre ne tenait pas à faire des heures de queue pour une visite alors nous avons simplement vue les monuments de l'extérieur, on s'en est pris tout autant plein les yeux !


La place Saint-Pierre, la piazza Navona, la fontaine de Trévi, le Colisée et le parc de la villa Borghese, comme vous pouvez le voir sur les photos, nous avons bien crapahuté ! Julie se souvenait d'un glacier qui valait le détour, avec des parfums fait-maisons alors nous nous sommes payés une glace et quel délice : pistache, noisette, yaourt, stracciatella et café sont les goûts que nous validons !

Petit point sur la goût pistache, comment sait-on s'il est artisanal ? Par sa couleur qui est vert foncé, très nature et non verte fluo comme chez de nombreux glaciers en France.


Parlons enfin, du poumon vert de la ville, le parc de la Villa Borghese, c'est un endroit intéressant pour se garer (en camping-car, il faut arriver avant 9h ou après 18h), courir et se balader. Attention aux personnes sur les parkings qui indiquent les places disponibles car ce service n'est pas gratuit.


Le + : 1/ la gelateria Old Bridge près du musée du Vatican https://gelateriaoldbridge.com/ qui propose des glaces artisanales. 2 euros le cône avec 3 goûts.

2/ Le parc de la Villa Borghese dans lequel nous avons dormi sans problème face au zoo, nous avons changé de place à la nuit tombée, après 20h, le parc était totalement vide.



Pompéi - 265 km soit 4h00

Nous l'avons tous étudié en cours d'histoire et nous avons eu la chance de voir de nos propres yeux cette catastrophe naturelle qui a enfouie tout une ville sous les cendres.


Un brin d'histoire

La précédente éruption du Vésuve remontait à 3 500 ans avant JC, pourtant, une alerte avait eu lieu le 5 février de l'an 62 qui s'était traduite par un violent tremblement de terre qui avait détruit une première fois Pompéi.

C'est le 24 octobre 79 qu'il se réveille pour de bon. En 1h, le volcan propulse un énorme nuage de cendres brûlantes, appelées nuées ardentes à plusieurs kilomètres de hauteur soit plusieurs millions de tonnes qui tombent sous forme de poussières et de pierres sur Pompéi.

Sur les 10 000 à 15 000 habitants que comptait la ville, il a été retrouvé aujourd'hui 2 000 corps qui ont succombé par asphyxie. Quelques heures plus tard, une coulée de lave composée dévale la pente du Vésuve et carbonise instantanément Herculanum et ses habitants. Au total, en près de 24 heures, le Vésuve entraîne la mort de plusieurs milliers de personnes dans les villes et les campagnes du golfe de Naples.


En visitant le site archéologique, nous sommes témoin de la vie qu'il a régné il y a 1940 an. Les maisons et palais, les statues, les fresques et les corps sont dans un état correct pour nous immerger dans la Rome antique.

Une visite chargée d'émotions.

Si vous aimez l'histoire et que vous êtes curieux, c'est un site à voir absolument.


Le + : pour 15 euros, vous serez immergés pendant au moins 3h dans la vie de Pompei en l'an 79.


#rome #pompei #parcocinqueterre #pise #roadtrip #civitadibagnoregio #sienne #gene #genova #tourism #vanlifer

48 vues
Qui sommes-nous ?

Un jeune couple, Julie et Alexandre qui ont décidé de découvrir l'Europe en courant. De Paris jusqu'à Bucarest en passant par l'Italie et les Pays-Bas.

 

En savoir plus

 

Abonne-toi
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now