L'Espagne - Partie 2

Après avoir visité le Portugal, nous voilà de retour en Espagne pour continuer notre périple. A la base, nous pensions aller directement à Madrid depuis Lisbonne mais comme nous avions le temps, nous avons fait un crochet par l'Andalousie.


Séville - depuis Lisbonne 450 km

Ahhh l'Andalousie, le soleil, les façades d'immeubles colorées ou de blanc immaculé, les orangers au bord des routes, les danses sévillanes dans les rues ou les patios, les odeurs de churros... Comme il y fait bon vivre.


En quelques jours, nous avons eu le temps de faire le tour de la ville et pour aller à l'essentiel tout en étant guidé, nous avons de nouveau utilisé l'application Urbirun (audio-runningtours). Ainsi, nous avons visité le quartier de la Macarena, au nord de la ville, le quartier de Triana doté d'un grand marché couvert, de bars au bord du fleuve et de spectacles de Flamenco. Puis nous sommes passés par la place d'Espagne que nous avions visité en détail la veille, les petites rues étroites et colorées du centre ville, la cathédrale et l'Université dans laquelle nous pouvons entrer, nous nous serions cru à Poudlard dans Harry Potter.


Pour ne rien manquer de l'ambiance andalouse, nous avons assisté à un spectacle de Flamenco dans un ancien couvent du XVème siècle avec un guitariste, un chanteur, un danseur et une danseuse. Nous avons choisi "El callejon del Embrujo" pour un show de 60 minutes et nous n'avons pas été déçu.

Chaque artiste se donnait à 100%, les danseurs ressentaient et vivaient leur danse, l'amour, la passion, la tristesse, chaque mouvement et regard étaient précis et énergiques pour retranscrit toutes ces émotions. Sans aucun doute, c'était un spectacle époustouflant.


Nous avons également visité la cathédrale et la tour Giralda qui est la plus grande cathédrale gothique du monde. Sa superficie est de 23 500 mètres carrés, la hauteur de la tour est de 96 mètres et de nombreuses œuvres y sont exposés. En haut de la tour, il y a une belle vue sur l'ensemble de Séville, attention il y a du monde en haut, il faut attendre patiemment son tour.

Une visite intéressante et qui est la principale attraction de la ville donc c'est un monument à voir.

Pour le reste de la ville, nous nous sommes simplement balader pour ressentir l'esprit de Séville, les autres visites devaient être tout aussi intéressantes mais comme nous sommes en voyage pendant 11 mois, nous ne pouvons pas nous permettre de tout voir.


Pour le goûter, nous n'avons pas résisté aux churros con chocolate et à plusieurs reprises, ils sont chauds et bien croustillants, on les trempe dans un chocolat épais, mmm un vrai délice surtout pour Alexandre qui en raffole. Ces gourmandises vont nous manquer dans les autres pays européen !


Le + : le live de Flamenco "El callejon del Embrujo", 60 minutes de spectacle + un verre et une tapas à la fin pour 18 euros.


Madrid - 530 km

La capitale de l'Espagne entourée de sierras (chaîne de montagnes).

Les grands villes espagnoles ne laissent pas trop de places aux voyageurs alors nous y sommes restés une seule nuit et quelle nuit car Alexandre a offert à Julie pour son anniversaire, une nuit dans l'hôtel NH Collection. Nous avons connu cette chaîne d’hôtels à Bruxelles qui est d'un bon standing et abordable. Nous avons pu profiter de longues douches chaudes, d'un lit bien douillet, du petit-déjeuner en buffet à volonté et de la salle de fitness. Un vrai luxe pour qui nous a fait du bien. De temps en temps, nous nous offrirons une nuit dans un Airbnb, nous espérons une fois par mois pour notre anniversaire de couple, à voir en fonction des dépenses et si nous pouvons laisser Runy (notre fourgon) seul.


D'ailleurs en revenant de cette délicieuse nuit (hôtel et restaurant), nous avons eu la chouette surprise d'avoir une amende sur le pare-brise car nous n'avions pas payé la matinée. Résultat, 90 euros de stationnement, aie ça fait mal ! En plus, nous n'avons aucun idée de la manière dont nous devons la payer, nous avons demandé à la pervenche mais nous n'avons pas compris l'ensemble de ses propos. Peut-être que nous allons passer entre les mailles du filet ?!


Nous tenions à venir à Madrid puisque c'est la capitale mais aussi pour rencontrer la team adidas Runners Madrid car c'est l'un des point important de notre voyage : rencontrer la communauté de runners adidas.

Nous les avons donc rejoint aux 4 Torres, un quartier d'affaires pour une séance de fractionné composé d'un échauffement, de 4x500 mètres, de 10 minutes de retour au calme, d'étirements et pour finir la photo de famille.

Le coach et les coureurs sont venus facilement vers nous, nous avons même pris des photos avec eux (hey, star d'un soir !), nous avons échangé sur le contenu de notre voyage puis nous avons réussi à négocier un t-shirt souvenir !


Le reste du temps, nous avons beaucoup marché pour visiter le city center, el parque de El Retiro qui est un grand poumon vert où l'on peut admirer el Palacio de Cristal qui est en quelques sortes un grand Palais en miniature, les rues de shopping de luxe, le Palais Royal dans lequel la famille royale ne vit pas et la Cathédrale de La Almudena.

Un dernier endroit nous tenait à cœur parce que nous sommes des fans inconditionnels de Casa de Papel : la fameuse fabrique de monnaie qui est en fait le Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique et un lieu interdit au public... Quelle déception ! Nous avions même imaginé une boutique de masques ou de déguisements à côté, à l'Américaine et bien nada, nous sommes rentrés bredouille.


Le + : la marché Saint-Miguel en plein cœur de la ville, à côté de la place Mayor, propose de déguster sur place des spécialités locales : tapas, gaspacho, bocadillo...



Barcelone - 620 km

Avant d'arriver à Barcelone, nous avons fait une escale à Sitges connue pour ses grandes plages et sa longue promenade en bord de mer. En hors saison, la ville est tout autre, elle est calme et non bondée, c'est plaisant.

C'est aussi le moment, d'utiliser les commodités (eau, vidange..) parce qu'à Barcelone, rien est fait pour les camping-cars... Ça ne donne pas envie d'y rester, ça tombe bien parce qu'on connait déjà la ville.


A Barcelone, nous avons stationné face à la platja del Bogatell, on ne pouvait espérer mieux car près du point de départ de notre course et avec une vue imprenable sur la mer.

Nous y sommes pour courir notre deuxième course du runtrip, le mijta de Barcelona que nous avons déjà couru en 2017.


=> le résumé de la course ainsi que de la rentrée avec les adidas Runners Barcelone sera dans notre blog la partie "running".



62 vues
Qui sommes-nous ?

Un jeune couple, Julie et Alexandre qui ont décidé de découvrir l'Europe en courant. De Paris jusqu'à Bucarest en passant par l'Italie et les Pays-Bas.

 

En savoir plus

 

Abonne-toi
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now