La Slovénie

On continue notre voyage avec pour quatrième pays, la Slovénie. On change complètement d’atmosphère, ici, ça sera la nature, la montagne, les paysages verdoyants, les thermes et un accueil chaleureux. C'est aussi ce qui nous plait dans ce road-trip, les contrastes que l'on rencontre entre chaque pays.


Sur la route de Bled entre lac et montagnes enseignées (depuis Trévise - 176 km soit 3h)

Aie aie aie, pour nos premiers pas en Slovénie, nous n'avons pas choisi la route la plus simple. Nous sommes aventurés sur la seule et unique route pour aller à Bled depuis l'endroit où nous avions dormi soit une route pour la plupart du temps à voie unique avec parfois 10% de dénivelé montant ou descendant. Imaginez le fourgon sur une route où une seule voiture peut passer face à des camions transportant des troncs d'arbres ou que savons nous encore... La panique à bord ! Heureusement que les slovènes sont respectueux et courtois (contrairement aux italiens hum hum hum), chacun se trouve un petit bout de terre pour se garer et laisser passer l'autre. Nous sommes donc venu à bout de cette route pour arriver dans la ville de Bled.


Le + : si vous n'aimez pas les petites routes, achetez une vignette à la semaine ou au moins (15 ou 30 euros) pour profiter des autoroutes et des grands axes. Attention, n'essayez pas d'emprunter une autoroute sans la vignette car l'amende est entre 300 et 800 euros !


Bled

Bled est une station de montagne slovène située dans les contreforts des Alpes juliennes avec comme principale attraction le lac glaciaire. Et perché sur une falaise le surplombant le château de Bled datant du XIe siècle qui est visitable moyennant paiement.

L'église Sainte-Marie de l'Assomption, avec son escalier raide et son clocher, est juchée au sommet d'une île au milieu du lac que nous voyons au loin sur la photo, c'est d'ailleurs pour voir ce joli spectacle que nous avons fait le chemin.

Nous ne sommes pas restés longtemps à Bled, il n'y avait pas de parkings autorisés pour les camping-cars dans les environs.


Le + : que nous n'avons pas testé : le SPA de l'hôtel Golf Wellness Ziva pour 20 euros les 3h avec la piscine vue sur le lac.


Kranj - 30 km soit 30 minutes

Kranj (prononcé [kran] est une commune urbaine de Slovénie, la troisième plus grande municipalité et la quatrième du pays et se situe à une vingtaine de kilomètres de la capitale.

Pourquoi faire un stop ici ?

Kranj est connue pour sa ville souterraine, elle est composé de longs tunnels construits (1 300 mètres sous le cœur de la ville) lors de la seconde guerre mondiale pour faire face aux potentielles attaques de bombes qui n'ont heureusement pour la ville pas eues lieux. Ils ont été construits très rapidement, de l'ordre de quelques semaines grâce notamment à la terre composée de conglomérat. Ces galeries permettaient aux habitants de s'abriter avec des dispositifs misent en place : toilettes, bancs... qui ont été utilisés lors de la guerre d'indépendance de la Slovénie qui a duré 10 jours en 1991.


Autre chose importante à découvrir à Kranj, le plat typique : les saucisses, le steak façon brochettes au fromage japonais, le pain moelleux, la soupe aux haricots et la bière locale. C'était délicieux mais tellement copieux ! On s'en sort pour une vingtaine d'euros avec un accueil très agréable de la part des serveuses.


Le + : 1/ goûter aux saucisses locales pour une dizaine d'euros par tête.

2/ faites la visite du tunnel en compagnie d'un guide qui vous expliquera en anglais l'histoire de sa ville. RDV à l'office de tourisme sur la place principale pour l'achat du ticket et le début de la visite - 3 euros.


Ljubjlana - 26 km soit 35 minutes

Ljubljana est la capitale et la plus grande ville de Slovénie. Elle est connue pour sa population étudiante et ses espaces verts, dont le vaste parc Tivoli où nous avons garé Runy face au zoo.

La rivière sinueuse Ljubljanica, bordée de terrasses de cafés, sépare la vieille ville de son quartier commercial.

Nous avons eu la chance de la visiter pendant un festival de bières & burgers, le centre était animé avec musique et stands qui sentaient délicieusement bon ! Forcément après avoir visité le château sur les hauteurs qui offre d'ailleurs un beau point de vue sur la capitale, la cathédrale St Nicholas, le triple pont, le pont aux statuts de dragons et le marché proposant des produits locaux, nous avons fondu pour les burgers, fries and beers... Alex a pris le double steaks nommé "The Boss" et Julie celui aux truffes avec le pain de couleur noir. Nous aimons la bonne bouffe, nous ne pouvons pas vous le cacher.


Reparlons un peu de la ville.

Ljubljana est la capitale verte de l'Europe et nous comprenons vite pourquoi. Déjà, son centre historique est piéton, c'est d'ailleurs très agréable, nous avons eu avec Alex un sentiment de sécurité et de bien-être. Des poubelles de tris avec compost sont à disposition un peu partout, des points d'eau potable, des mini-bus électriques, des vélos en libre services type vélib et des espaces de l'ordre de 542 m² par habitant, incroyable non ?!

C'est une capitale où il fait bon vivre et dans laquelle nous pourrions nous projeter d'y vivre, bon la seule barrière sera la langue que ne nous comprenons ni même parlons.


Le + : profiter du marché central en plein air pour acheter des fruits et légumes locaux mais également de l'artisanat comme des objets en bois et du miel (pays d'apiculteurs qui produit d'excellents miels.)


Rimske Toplice - 77 km soit 1h10

Rimske Toplice est une ville connue pour ses eaux thermales, la région regorge de SPA et nous avons choisi celui de Rimske pour la beauté du lieu et les 6 différents saunas qu'il propose. Depuis notre arrivée en Slovénie, nous essuyons de nombreux jours de pluie pour ne pas dire tous les jours alors autant en profiter pour se relaxer dans un spa qui est une activité courante pour les slovènes, ça doit d'ailleurs être pour cela que les tarifs sont très attractifs.

Pendant 4h, nous avons oscillé entre piscine intérieure/intérieure, saunas et salles de repos. C'est aussi ça la joie de notre road-trip, savoir profiter des douceurs de la vie !

La partie sauna est à part des piscine et nous comprenons vite pourquoi, nous devons être nu comme un ver dans cette espace. Entre chaque sauna, nous pouvons bien évidemment nous enrouler dans notre serviette, ça fait quand même bizarre puisque c'est un endroit mixte, bref au bout de quelques minutes, nous nous faisons à la nudité et profitons des bienfaits de ces pièces chaudes. Nous avons testé le sauna au sel, aux huiles essentielles (un pur plaisir celui-là, très relaxant), l'infra-rouge, le turc (qui est en fait un hammam) et la piscine jacuzzi pour faire une pause entre chaque sauna.


Pour compléter les bienfaits du SPA, Julie a opté pour une soin du visage, une dermabrasion qu'elle avait déjà testé en France l'été dernier. Cela consiste à éliminer la couche superficielle de la peau afin d'améliorer sa qualité et de corriger les défauts comme les cicatrices d'acné.


Nous en sortons relaxé et propre de la tête au pied, et oui nous avons bien profité des douches chaudes puisque dans le fourgon elles sont chronométrées !


Le + : 4h au SPA pour 22 euros par personne avec le prêt de serviettes. Profitez également des soins qui sont très accessibles, 35 euros la dermabrasion contre 150 en France.


Maribor - 72 km soit 1h

La ville universitaire de Maribor, métropole de la Styrie slovène est la deuxième ville du pays. C'est une ville pittoresque assez riche d'un point de vue architectural, les habitants soignent et entretiennent avec fierté la plus vieille vigne du monde qui a été plantée il y a plus de 400 ans dans la vieille ville (d'ailleurs inscrit dans le Guinness des Records).

Nous y sommes surtout allés pour voir la ville se refléter sur la rivière. Comme le lit de la rivière est large et que les bâtiments sont proches de l'eau, par beau temps, ils se reflètent, c'est très joli à voir.

C'est une jolie petite ville qui lui donne l'atmosphère d'un village slovène où les voitures sont ici encore interdites.

Nous avons testé les glaces slovènes, résultat elles sont aussi bonnes et copieuses qu'en Italie, il faut savoir que la Slovénie et l'Italie se sont battues pour des territoires, c'est pour cela que l'on ressent parfois la culture italienne, autrichienne ou bien serbe.


La ville offre des berges avec des pistes de vélos alors nous avons chaussé nos baskets pour la dernière sortie longue avant le marathon de Varna pour 30km sous la pluie. Vers la fin, nous commencions à avoir des douleurs aux jambes mais le moral était là, nous sommes contents de cette sortie !


Le + : la glacier de l'autre côté de la rive, deux boules pour 2.40 euros et les balades sur les rives.


Dolsko, la ferme accueillante - à 18 km à l'est de Ljubjana

Avant d'arriver en Slovénie, nous avions déjà repéré cette ferme sur park4night où la trentaine de commentaires élogieux nous ont motivé à y aller. En plus, lorsque Julie a su qu'il y avait des chèvres, ces animaux préférés, nous étions obligé d'y aller pour y passer quelques nuits.

Comme nous avons bien fait d'y aller ! Les personnes qui tiennent cette ferme nous ont gentiment accueilli, nous offre gratuitement le parking près des animaux, l’électricité, l'eau et les sanitaires.

En remerciement, nous avons acheté des produits de la ferme qu'ils font maison, du saucisson et des jus de pommes.

Un soir, nous avons eu le droit à un repas improvisé après la fermeture du restaurant/table d’hôte, du vin rouge, du saucisson, du pain fait maison et une soupe au vermicelle. Ce n'était pas grand chose mais nous étions ravi de l'accueil du padre de la ferme, c'est exactement ce qu'on cherchait, un contact avec les habitants pour s’imprégner de l’atmosphère du pays.


Le + : ce parking à la ferme mérite un 20/20, il nous a encore plus fait aimer le pays. De plus, la capitale n'est qu'à une quinzaine de minutes de voiture, les termes à environ 45 minutes et si vous préférez prendre le train, il y a une gare non loin.


23 vues
Qui sommes-nous ?

Un jeune couple, Julie et Alexandre qui ont décidé de découvrir l'Europe en courant. De Paris jusqu'à Bucarest en passant par l'Italie et les Pays-Bas.

 

En savoir plus

 

Abonne-toi
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now