Qui sommes-nous ?

Un jeune couple, Julie et Alexandre qui ont décidé de découvrir l'Europe en courant. De Paris jusqu'à Bucarest en passant par l'Italie et les Pays-Bas.

 

En savoir plus

 

Abonne-toi

Le Portugal

Le deuxième pays de notre roadtrip dans lequel nous avons couru la première course d'une longue liste.


Au total, nous sommes restés une semaine au Portugal, de Porto en passant par Sintra et jusqu'à Lisbonne. Comme le temps ne jouait pas en notre faveur, nous avons essuyé plusieurs jours de pluie, nous avons programmé de descendre un peu plus en bas de la carte pour chercher le soleil.


Porto (depuis Tui : 127km)

Nous y sommes restés deux nuits, juste assez pour découvrir la ville en courant, et oui quand nous avons peu de temps, nous combinons l'utile et l'agréable. L'application Urbirun est bien faite pour ça puisqu'elle nous dirige et commente les principaux monuments des villes.

Nous étions garés en périphérie de la ville dans un parking avec d'autres camping-caristes et le gros avantage, avec un accès direct en tram au centre ville.


Comme souvent, nous rencontrons des voyageurs français, d'ailleurs notre voisin nous a demandé de l'aide pour recharger sa batterie qui était à plat. L'autre voisin français avait des pinces, c'était parfait ! En remerciement l'un des voisin, nous a offert des pasteis de nata (c'était la première fois qu'on en mangeait, un vrai délice !) et le second voisin, nous a invité à boire l'apéritif, notre premier en tant que voyageurs ! C'était très agréable d'échanger avec des personnes qui ont vécu la même chose que nous vivons aujourd'hui, le premier couple à fait la traversée de l'Atlantique en bateau puis voyagé pendant plusieurs mois et le second couple à parcouru le monde avec leurs 3 enfants dont voici le lien du site pour regarder leurs voyages http://www.periple.org/. Incroyable, nous avons bu l'alcool local à la cerise dans un camping-car qui a plus de 20 ans et qui a traversé 5 continents en 4 ans.

Deux couples adorables avec qui nous partagions une valeur commune, l'aventure : tout quitter pour voyager.

Sous leurs conseils, nous sommes allés dîner dans un restaurant de Porto qui propose des spécialités portugaises et portuans.

Nous nous sommes laissé tenté par le plat typique de Porto qui en apparence à l'air copieux et gras mais au final, il est goûteux et simple, nous avons même partagé un dessert choisi au hasard sur la carte. Qu'est ce que la Francesinha (littéralement "petite française") ? C'est un sandwich de pain blanc farci avec du jambon, de la saucisse de veau ou de porc, avec du fromage fondant au dessus et recouvert d'une sauce à base de bière et de tomate, le tout servi avec des frites maison.


Le + : aller tester le plat typique de Porto, le francesinha au Café Santiago, environ 9€ le plat, accueil adorable, l'une des serveuse parlait français.



Peniche et Ferrel - 280km

Alexandre a choisi cet endroit sur Park4night pour deux raisons, la première, il y a un parking à camping-car avec toutes les commodités (vider les eaux grises, les eaux noires, remplir d'eau, se brancher à l'électricité, laver le fourgon et la possibilité d'utiliser les douches et sanitaires - 1€ les 6 minutes), après quelques jours en autonomie, il est bon de se poser et ne plus de poser de questions.

Le matin, nous avons enfourchés nos vélos pour faire le tour de la presqu’île, coup de chance, il fait un grand soleil. Le paysage était magnifique, entre grandes places de sables et falaises rocheuses, nous étions totalement sous le charme. Après une école et un spot de surf, sur un rocher, un village pittoresque de pêcheur, ni une ni deux, nous avons emprunté une petite route qui est recouvert par l'océan lors des marées pour l'atteindre. L'atmosphère était agréable, calme et hors du temps. Juste en face, nous avions une vue sur la forteresse de Peniche ainsi que sur l'ensemble de la baie.

Avant de partir, nous avons déjeuné dans le fourgon face à l’océan puis nous avons regardé les nombreux surfers dans l'eau.

Péniche est apparemment un spot de surf réputé pour les portugais, c'est aussi l'un des plus grand port de pêche traditionnel du pays et un lieu doté d'une riche culture.


Le + : faire sur surf ou du body-board dans la baie de Peniche. Si nous avions eu plus de temps, nous l'aurions fait c'est certain, nous devions reprendre la route pour récupérer nos dossards pour la course.



Sintra - 85km

Si nous n'avions pas eu cette course, nous ne nous serions peut-être pas arrêté dans cette petite ville entre Serra et falaises.

Pour plus d'informations sur Sintra, allez sur notre article de la course "Fim Da Europa".


Lisbonne - 30km

Nous y avons passé au total 3 jours et 2 nuits. Le mauvais temps nous a quelques peu limité dans nos visites, ce n'est pas grave, ce n'est que partie remise.

Nous avons quasiment tout fait à pied puisque nous nous sommes garés dans le centre ville, une chance qu'il y ait un grand parking non payant, rempli d'amis voyageurs.

Nous avons donc visité le centre de Lisbonne avec la grande place du commerce face à l'océan, l'ascenseur vertigineux de Santa Justa, bu une sangria sur une place avec un ancien kiosque rénové en bar, mangé du bacalhau dans un restaurant du quartier du chiado.


Par une journée maussade, nous sommes allés visiter et flâner dans l'aquarium de Lisbonne ou plutôt l'oceanario puisque c'est un aquarium qui rassemble les 4 océans : atlantique, pacifique, antarctique et indien. Il est d'ailleurs le deuxième plus grand d'Europe avec 15 000 animaux et plantes de plus de 450 espèces différentes. Le bassin central en est d'ailleurs la principale attraction puisque nous pouvons le voir tout au long de la visite sur deux étages, il contient 5 000 mètres cubes d'eau soit 2 piscines olympiques.

Raies manta, requins et poissons en tout genre cohabitent dans une eau limpide et envoûtante. Un aquarium qui vaut le détour pour petits et grands.


Pour notre dernier jour, nous sommes allés dans le quartier de Belem, à l'ouest du pont du 25 avril - pont rouge qui ressemble fortement au pont de San Francisco. Belem était un port maritime puisqu'il fut le point de départ pour les Indes de Vasco de Gama mais c'est également aujourd'hui un lieu incontournable du tourisme.

La tour de Bélém, le monument des découvertes qui a été édifié à la gloire des navigateurs portugais, le monastère des Hiéronymites (que nous n'avons pas fait car payant !), son église attenante et la boulangerie Pasteis de Belem dans laquelle nous avons ramené les fameuse et délicieuses pasteis de nata.


Le + : boire un verre dans un kiosque dans le quartier du Chiado et visiter l'Oceanario si vous avez envie de vous échapper de la ville. Petite info, en bas de l'aquarium, il y a des casiers à vélo sécurisé moyennant 1 euro, pratique et bonne idée.


Après le quartier de Belem, nous avons pris la route pour l'Andaloucia...



34 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now