Qui sommes-nous ?

Un jeune couple, Julie et Alexandre qui ont décidé de découvrir l'Europe en courant. De Paris jusqu'à Bucarest en passant par l'Italie et les Pays-Bas.

 

En savoir plus

 

Abonne-toi

Les Pays-Bas

Quand on pense aux Pays-Bas, on pense de suite à Amsterdam et l'autorisation de fumer du cannabis, au gouda et aux tulipes. Et bien il est vrai que ces éléments sont assez représentatifs du pays finalement mais pas seulement... On vous raconte ce que nous y avons découvert pendant ces quelques jours au pays des canaux.

Amsterdam

Première destination, la capitale pour notre semi-marathon et également pour retrouver la famille d’Alex qui nous fait le plaisir de venir partager un week-end avec nous. Finalement, ce fut un week-end très famille car la petite sœur de Julie nous a rejoint le dimanche soir.

Ensemble, nous avons visité les endroits les plus populaires d'Amsterdam, à savoir les rues commerçantes, le marché aux fleurs sur l'eau qui propose un grand nombre de bulbe de tulipes et de fleurs en tout genre.

Nous avons voulu goûter à une spécialité culinaire du pays mais en réalité il n’y en a pas vraiment alors direction un steak house argentin avec de la bonne viande pour faire le plein d’énergie pour le lendemain.

A la nuit tombée, nous avons arpenté les rues du quartier rouge qui sont éclairées de rouge, violet, bleu qui se reflètent dans l’eau et donne un côté artistique à ce quartier pas comme les autres.

Entre les odeurs de cannabis que nous avons respiré à plein poumon et les femmes en vitrine, nous étions servis, c’est tout à fait l’image que l’on se fait d’Amsterdam.

Avec la sister, nous avons flâner dans les rues, nous avons rigolé dans le magasin de préservatifs de styles bien artistiques, nous sommes aussi allés rapidement dans le quartier rouge car Irlande et Julie ne sont pas forcément des plus à l’aise.

Chacun pense ce qu’il veut de ce quartier, ce n’est tout de même pas commun et assez « choquant » pour nous parce que nous ne sommes pas habitués à voir des femmes vendre leur corps en pleine ville après tout si elles sont mieux traitées et là par choix (« ce que je doute un peu ! » – Julie) pourquoi pas.


Un peu par hasard, nous avons mangé dans un restaurant japonais dans une petite rue qui était excellent, les deux sœurs sont des fanas des sushis and co alors elles se sont régalées.

Voici l’adresse : Shiki Restaurant, 5 Zoutsteeg 1012 Amsterdam.

Finalement Amsterdam, c’est plus une ville dans laquelle on flâne, on peut bien évidemment aller dans le musée Van Gogh ou … pour admirer les tableaux de peintres flamands ou bien encore visiter la maison d’Anne Franck mais en vivant à l’année en van et donc sur nos économies, nous avons fait l’impasse. Cela ne nous empêche pas d’aimer la ville et de s’imprégner de l’état d’esprit des amstellodamois.

Attention les fourgons ne sont pas les bienvenus, le stationnement dans Amsterdam est très cher parfois 4.5€ de l’heure, nous avons stationné sans problème devant le campus au sud de la ville.


Gouda

Oui, il y a bien une ville qui porte le nom du fameux fromage hollandais car évidemment c’est la ville de ce fromage. Nous y sommes allées pour y acheter du fromage, autant venir à la source pour avoir la meilleure qualité et un large choix.


Nous avions lu dans un blog qu’une boutique en particulier était une bonne adresse pour en déguster et en acheter. Il est vrai qu’il en existe à tous les goûts même parfois un peu farfelus qui donne des couleurs peu communes aux fromages. Nous avons préféré rester dans le standard avec un vieux gouda de 24 mois d’affinage qui lui donne un goût plus corsé et des petites notes de sel ainsi qu’un part aux truffes qui le rend cette fois plus premium (depuis que nous avons tester le brie aux truffes, nous testons les autres fromages avec ce même goût et c’est souvent une tuerie !).

Mise à part le fromage, les Pays-Bas sont connus pour leurs frites et leurs kroketten qui sont des croquettes à base de viande. On les mange à emporter en cornet, elles sont faites maison, croustillantes surplombées d’une sauce au choix, nous avons pris mayonnaise à la truffe (ouiiii, on adore ça !), olalala c’était simple mais exquis. Est-ce que les frites hollandaises vont faire de l’ombre aux frites belges ? C’est tout un débat !

La ville de Gouda, est comme de nombreuses villes dans le pays entourée et traversée par des canaux ce qui lui donne beaucoup de charme.

Dans le centre historique sur la place principale qui est la place du marché, elle utilisée tous les jeudis d’avril à août pour un grand marché de fromages. L’hôtel de ville que l’on prendrait pour un château surplombe la place avec ses nombreuses fenêtres et volets colorés, très joli à voir.


Le + : goûter aux fromages dans les boutiques et le musée du Gouda.


Delft

Cette ville est d’abord connue car c’est la ville natale du célèbre peintre hollandais Johannes Vermeer cependant, elle se distingue également par sa beauté.

Certes, elle ressemble à Amsterdam avec ses canaux et ses maisons au bord de l’eau mais à une échelle plus petite, avec moins de touristes et plus de caché.

Delft est l’une des plus anciennes villes des Pays-Bas, qui fut la deuxième plus importante du pays à une certaine époque cependant à cause d’un incendie et de l’explosion d’une réserve de poudre à canon qui tout deux ont fait de nombreux dégâts matériels et humains.

Le peintre Vermeer est à l’honneur dans deux musées, le « Centre Vermeer » qui offre une découverte de la vie, des travaux et de la manière de peintre du hollandais tandis que le musée de Prinsenhof propose des reproductions à l’identique des principales œuvres du peintre.

Nous avons visité le premier avec un audio-guide, c’était très intéressant avec en plus une reproduction de l’ensemble des tableaux de Vermeer, une simple copie non peinte mais avec explications.


Delft est également connue pour :

  • Sa faïence bleue qui à la base était faite pour ressembler à celle en Chine

  • Son plus petit musée au monde qui est abrité dans une cabine téléphonique

  • La vieille église qui penche autant que la Tour de Pise, il referme le tombeau de Vermeer

  • Les balades en bateau sur les canaux (comptez une dizaine d’euro par personne)

Nous avons particulièrement apprécié cette ville pour sa beauté mais peut-être aussi parce que nous fêtions nos 3 ans de couple ce jour-là, une bulle de romantisme nous a entourait sûrement.


Rotterdam

C’est en arrivant à Rotterdam que nous nous sommes rendu compte de la dangerosité des hollandais au volant. La ville était en bonne partie en travaux, c’était déjà assez complexe avec le fourgon de trouver notre chemin mais en plus avec les fous au volant tout cela ne donnait pas vraiment envie de rester dans le coin.

Nous avons stationné non loin du centre-ville grâce comme toujours à l’application Park4night avec potentiellement la possibilité de dormir sur place sans de faire virer par les habitants ou les flics mais nous avons préféré filer ailleurs.

Alex avait envie de s’arrêter dans cette grande ville pour y découvrir les immeubles ultras modernes avec des architectures novatrices et originales comme les maisons cubiques qui sont un ensemble d’immeuble au port de l’ancien port.

Il est vrai que les ponts et buildings sont assez singuliers. Nous avons également jeté un œil dans le grand marché couvert sous la forme d’un bâtiment en arche, on y a vu une grosse ressemblance avec le knit de la Défense.


Bibliothèque atypique

Cette bibliothèque, nous l’avons découvert sur Atlas Obscura qui proposent des lieux atypiques, parfois abandonnés ou originaux. Nous avons fait d’une pierre de coup, en admirant le lieu, qui est impressionnant autant de l’intérieur que de l’extérieur, et en travaillant sur nos projets et notre blog.

L’avantage des bibliothèques c’est de ne pas payer l’entrée, d’avoir accès à internet (pas excellent mais assez pour bosser) et d’avoir accès aux livres. Certes, ils étaient tous en néerlandais mais avec l’application Google traduction qui traduit en direct via une image, Julie a pu consulter des bouquins de DIY (Do It Yourself) et macramé.


Anecdote : une place de parking autorisée CC (camping-car) situé près d’un bras de mer était parfait pour la vue par contre la nuit, le vent soufflait si fort qu’il faisait beaucoup bouger le fourgon alors nous avons été obligés de se déplacer devant des habitations pour s’abriter du vent. Au petit matin, nous sommes retournés au stationnement pour ne pas avoir de nouveau la bonne surprise d’un PV de 95€ pour cause de camping sauvage.


Les moulins de Kinderdijk

Ces moulins sont l’une des images les plus connue des Pays-Bas, les moulins au bord de l’eau.

Au total 19 moulins à vent ont été construits en 1740 et faisaient partie d’un système de gestion des eaux pour lutter contre les inondations. Aujourd’hui, cet ensemble symbolise la gestion des eaux en Hollande et en 1997 a été proclamé patrimoine de l’UNESCO.

L’accès est libre à pied, en vélo, en courant, même avec nos amis à quatre pattes.

C’est une jolie promenade culturelle et dans le temps.


Informations sur le pays :

CONDUITE : Top 1 des plus dangereux au volant, pire que les italiens ou les bulgares ! Ils sont imprévisibles et pas disciplinés. A Rotterdam, en quelques minutes de route, nous avons failli emboutir Runy de tous côtés, l'enfer. Les conducteurs de camping-cars quant à eux sont beaucoup plus zen au volant.

DROGUE : le cannabis n'est pas légalisé mais réglementé, c'est-à-dire qu'il est possible de l'acheter et le consommer dans des endroits dédiées comme des coffee-shops, de même la culture est possible jusqu'à 5 plants pour une consommation personnelle bien évidemment.

STATIONNEMENT : Il est strictement interdit de dormir dans son véhicule en dehors des endroits dédiés. Ces places se font rares et sont prises d'assaut, nous avons été obligé de dormir juste à côté et le lendemain matin des policiers municipaux nous ont donné une jolie amende de 95€, on espère ne pas la recevoir à la maison !

Quant aux campings, accrochez-vous car les prix sont exorbitants, environ 35€ pour une nuit avec en supplément la douche pour 1€ les 4 minutes d'eau chaude...

LANGUE : c'est un pays où il est simple de se faire comprendre puisque tous les néerlandais parlent anglais, mine de rien, ça facilite de nombreuses choses.

SPÉCIALITÉ CULINAIRE :on n'y vient clairement pas pour la bouffe qui est plus orientée street food ou internationale.

MONUMENT CULTUREL : les activités dans les villes sont orientées vers la visite de musées ou la flânerie dans les rues que la visite de monuments.

7 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now