Marathon des Châteaux du Médoc

Mis à jour : 4 oct. 2018

42,195 km à travers les vignes et les domaines viticoles les plus prestigieux de la région bordelaise voire même au monde !


C'est à la 34 ème édition du marathon du Médoc, sous le signe de la fête foraine que nous avons décidé de participer. Il n'est pas simple d'acheter un dossard, c'est aussi compliqué que d'acheter une place de concert pour Beyoncé ou Céline Dion !

Notre première course "plaisir", sans chrono ni préparation particulière mis à part les trails de cet été qui nous ont aidé à nous entraîner sur des efforts supérieurs à 2h30.


Vendredi matin, nous avons pris le train pour Bordeaux, l'oncle de Julie nous a accompagné tout le week-end, heureusement car Pauillac, ce n'est pas la porte à côté. Cette journée était dédiée à la récupération du dossard au sein du village bien animé de Pauillac, immédiatement, on a senti que les runners sont aussi venus pour s'amuser et profiter. C'est à ce moment que l'on se dit qu'on aurait dû venir déguisé... Rien était perdu, il nous restait du temps pour aller acheter un ou deux accessoires funs sur le thème de l'année.


Déguisement et dossard en poche, on a préparé nos affaires et notre race-pack délirant pour la grande aventure à travers les vignes.

Avec un réveil à 6h du mat' et un bon petit dej, nous voilà partis pour Pauillac en TER.

Dans le train, on se serait cru à une féria ou bien un week-end d'intégration et pourtant, nous allions tous fouler le pavé sur 42.195 km !


Le jour-J

Avec nos lunettes de Mickey & Minnie et nos ballons de baudruches accrochés au camelbak, nous étions ready pour notre marathon le plus long.

A peine passé la ligne de départ que l'on nous proposait déjà un premier ravitaillement alcoolisé, à 9h30, ça fait un peu tôt ! On a donc préféré attendre le ravitaillement "petit déjeuner" avec croissants et pains au chocolat pour ensuite passer à l'apéro.

Finalement, un bon petit verre de rouge dès le matin, ça passe plutôt bien !


Au total, sur le parcours 22 ravitaillements de dégustations de grands crus à dose modérée, 55 animations et points de dégustations variés (huître, entrecôte, fromage, glace...). En fait, on a fait que de s'arrêter picoler ou manger pendant quasiment 6h sous une chaleur étouffante à plus de 30 degrés.

Pour tous les deux, la course s'est très bien passée, entre le 16 ème et le 25 ème kilomètre, le temps nous a paru un peu long mais les millilitres de vin rouge nous ont faits pousser des ailes !

Au 21 ème, la famille de Julie, elle aussi déguisée, nous attendait avec impatience, on a pris le temps de faire quelques photos et de raconter nos premiers kilomètres puis on a repris la route avec les canards, les barbes à papa géantes et autres figures emblématiques de la fête foraine.

Plus les kilomètres passaient et plus l'ambiance était festive. Dans l'un des somptueux domaine (on ne pourrait plus vous dire lequel), les bénévoles encourageaient même les runners à faire un paquito en plein milieu de la pelouse, du jamais vu !!


Sur la dernière ligne droite et voyant le temps s'écouler, Julie a eu une envie soudaine de ne pas dépasser les 6h alors, on s'est mis à galoper un peu plus vite.

Kilomètre 41, allez plus que 1k195 et on aura fini de marathon le plus long...

On a passé la ligne d'arrivée en sprint, comme à chaque course, Alex prend la main de Julie et l'a fait aller à son allure, au moins avec une arrivée comme ça, on a l'impression de s'être donné à fond.

Le tonton et le cousin étaient eux aussi à l'arrivée, on a vu un sentiment de fierté dans le regard du tonton, c'est touchant et ça donne envie de programmer un nouveau challenge !


Fin

On peut être fier de nous, on a bouclé notre 3ème marathon ensemble.

L'arrivée n'est que du bonheur, on a été gâté, une médaille, une glacière (parfait pour les piques-niques), un porte-gobelet et son gobelet, une rose pour les femmes et la cerise sur le gâteau une très bonne bouteille de vin dans son étui en bois.

Le ravitaillement était aussi mémorable, certes il y a avait des sandwichs et des fruits mais surtout des cubis de vin et des bières en pression ! Pour finir en beauté et bien se réhydrater, on s'est laissé tenter par une bonne pression bien fraîche.


Vive le marathon du Médoc !

#marathon #marathondumedoc #vin #vignoble #medaille #finisher

31 vues
Qui sommes-nous ?

Un jeune couple, Julie et Alexandre qui ont décidé de découvrir l'Europe en courant. De Paris jusqu'à Bucarest en passant par l'Italie et les Pays-Bas.

 

En savoir plus

 

Abonne-toi
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now