Paris-Versailles

Mis à jour : 5 oct. 2018

C'est une course parisienne réputée à travers la France et même de bien plus loin !


C'est une course mythique pour deux raisons. La première, c'est une course connue pour la fameuse côte des gardes longue de 2 kilomètres avec un dénivelé oscillant entre 6 et 9%. La deuxième, c'est en effet la course qui nous a rassemblé et à fait de nous ce que nous sommes aujourd'hui : les Runtrotters ! Bon, c'est aussi la team ar_birhakeim qui est en amont de tout ça car si nous n'en n'avions pas fait parti, Alex n'aurait jamais été le lièvre de Julie en 2016 !


Parlons plutôt du présent. Dimanche 23 septembre, nous avions décidé de courir chacun de notre côté, ce qui est tout à fait normal, Alexandre voulait courir à son allure et se challenger sur cette course. En plus, son ami de longues dates Papa Nouille a fait le déplacement pour lui aussi se tester sur cette côte. Quant à Julie, elle a préféré accompagner sa copine Mymy, en pleine préparation de son half ironman. De toute façon, nous n'avions pas de préparation spécifique alors autant devenir lièvre !


Dès que le départ a retenti, Alex est parti pleine balle, aux alentours de 4'45min/km. Malheureusement, il a dû faire face à des douleurs au niveau des tibias et des fourmillements dans les jambes mais il a tenu le rythme ! Comme vous le savez, les côtes ne lui font pas peur, il les gravit à une allure soutenue puis dès que le terrain redevenait plat, il ré-accélérait pour retrouver son allure de croisière. Avec Pierre, c'était un combat sur 16km, l'un passait dans les côtes, l'autre le rattrapait dans les descentes. Qui a été le plus rapide... Pierre est habitué au dénivelé, il vit dans le sud, ses sorties running sont pour la plupart en montagne, donc à côté, la côte des gardes ne paraissait pas insurmontable ! Alex s'est bien battu, il a plus d'une corde à son arc, ils ont donc franchi la ligne d'arrivée ensemble. Bravo les gars !


Julie est parti 10 vagues après Alex, et oui c'est fou, à la Paris-Versailles, il n'y a pas de SAS, on dépend de vagues de départ avec des coureurs tous niveaux... Système à revoir ! Après avoir rejoint Myriam et Karim (from adidas Runners Bastille), on s'est lancé sur notre ballade dominicale.

Cette fois encore, Julie a couru sans objectif de temps, moins de stress et plus de plaisir. Et si ça devenait notre credo ?!

Même en ayant dormi que quelques heures, Julie avait la pêche ce matin-là comme quoi, ça aide de ne pas se stresser sur le chrono. Julie a rempli son rôle de lièvre jusqu'au 12 ème, à savoir, récupérer les ravitaillements, encourager, annoncer les difficultés du parcours... Puis, en arrivant à la côte du cimetière, elle a senti qu'elle en avait encore sous le pied et qu'elle pouvait encore améliorer son chrono de l'année passée. Alors, elle a stoppé de penser et couru le plus vite possible. C'était comme si plus rien ne pouvait l'arrêter, merci l'adrénaline, l'endorphine et le gel à base de miel Meltonic. Sur la dernière et longue ligne droite, Alex a accompagné Julie sur les centaines de mètres restant, comme à notre habitude ;) Ils franchissent la ligne en 1h29... C'est un RP (record personnel). Vivement la prochaine fois où Julie sera à fond tout le long.


En résumé, une course que nous avons passé chacun de notre côté avec nos amis runners mais un final commun. Il y a un avantage de refaire plusieurs fois la même course, on connait mieux le parcours et on peut ainsi anticiper et améliorer nos performances.

Que du positif !


#medaille #finisher #paris #parisversailles #adidasrunners #friends #cotes

43 vues
Qui sommes-nous ?

Un jeune couple, Julie et Alexandre qui ont décidé de découvrir l'Europe en courant. De Paris jusqu'à Bucarest en passant par l'Italie et les Pays-Bas.

 

En savoir plus

 

Abonne-toi
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now