La vie de nomades

Mis à jour : 29 avr. 2019

Voyager en fourgon soit ça plait, soit ça ne plait pas mais au moins nous sommes libres !

On est parfois loin des jolis clichés Instagram : vue sur mer, la jolie minette qui boit son café sur sa banquette ou le couple de top models avec leurs chiens... Nous vous expliquons tout ici.


L'application indispensable aujourd'hui en tant que voyageur/vanlifer : park4night

Nous l’avons connu grâce à des vidéos de voyageurs sur Youtube qui présentaient des outils indispensables pour voyager en camping-car.

Nous l'avons adopté dès le départ, elle est vraiment très pratique.

En quoi consiste t-elle ?

Avec la géolocalisation, elle va indiquer les endroits gratuits ou payants pour stationner et/ou se réapprovisionner en eau, électricité... Plus besoin de chercher par soi-même, c'est un gain de temps énorme.

C'est également une application participative puisque à chaque arrêt, nous laissons un commentaire sur ce que nous avons pensé du lieu (si les commodités fonctionnent, l'endroit est bruyant, l'accueil du personnel...), nous pouvons aussi ajouter un nouvel endroit qui n'y figurerait pas après validation par un administrateur.


Aujourd'hui, on ne peut pas partir en voyage sans cela surtout si vous faites comme nous, attention à votre budget.


Bubulle, le niveau.

Après avoir trouvé l'endroit adéquate, nous sortons bubulle car il n'y a que lui qui sait si nous devons mettre les cales pour être droit.

Nous sommes obligés de nous mettre à niveau pour plusieurs raisons,

1/ faire la cuisine, sinon la casserole ne tient pas sur les plaques,

2/ prendre une douche, sinon l'eau risque de se propager dans le fourgon,

3/ et dormir, sinon tu as ton collègue collé à toi toute la nuit, bon si c'est ton homme, c'est moins gênant.

Merci bubulle !


L'eau, c'est la vie.

Et on en manque assez facilement. Après un peu plus d'un mois de voyage, on remarque que c'est de l'eau dont on manque rapidement parce que nous nous en servons souvent au quotidien : pour la chasse d'eau, se laver, faire la vaisselle, cuire les aliments, boire un café...

Dès les premiers jours, nous avons vite compris qu'il fallait trouver des systèmes D.

Voici les solutions Runtrotters :

- avoir une bouteille d'eau avec des trous sur le bouchon pour remplacer la chasse d'eau,

- remplir des bouteilles d'eau pour la cuisine dès que nous croisons un point d'eau potable,

- garder une bouteille d'eau, la découper et en faire un entonnoir pour les jours où nous devons remplir les 100 litres à la main (ça nous est arrivé une fois en Espagne, nous avons mis une quarantaine de minutes !).


Un point important concernant l'eau, fini les douches chaudes de 15 minutes, maintenant c'est du chronométré car nous n'avons que 10 litres d'eau chaude alors en 5 minutes l'eau commence à devenir froide... Nous nous y habituons, nous vous l'assurons !


Les lessives

Vous imaginez bien que dans 5m², nous n’avons pas de machine à laver alors nous avons deux options, soit les laveries automatiques soit avec Scrubba, le sac de lavage de linge portatif que nous avons reçu à Noël (achat possible sur Amazon).

Pour le moment, nous avons surtout utilisé les grosses machines à laver puisque nous avions un grand volume de linges et aussi parce que les températures étaient relativement fraîches donc impossible de faire sécher le linge dehors.

D'ici le mois de mars/avril, nous partirons sur l'option 2 qui est plus économique et plutôt fun.

Comment ça marche ?

Après avoir mis le linge dans le sac composé de picots en silicone, on y ajoute de l'eau, de la lessive et on malaxe. Le fait de malaxer va laver le linge. Il ne reste plus qu'à vider l'eau savonneuse, rincer, essorer et le tour est joué !


Vivre dans 5 m² à deux

L'avantage que nous avons, c'est qu'en vivant à Paris, nous sommes habitués à vivre dans un petit espace. En effet, nous passons de 28 à 5 m² mais la différence n'est pas traumatisante.

Nous avons passé du temps à faire le tri dans nos affaires afin de sélectionner que ce dont nous avons réellement besoin autant dans les vêtements du quotidien, les vêtements de sport, que les produits de beauté ou la vaisselle.


C'est finalement, un retour à l'essentiel et ça fait du bien.

Depuis que nous sommes partis, nous n'achetons plus comme avant et nous profitons de chaque sortie, prendre un verre, aller au restaurant, c'est devenu un réel moment de plaisir.

Nous avons une vie plus simple et portée sur nos besoins physiologiques et de sécurité.


Faire ce qu'on veut quand on veut

Ça c'est le grand avantage d'avoir un fourgon tout aménagé. Ne dépendre de rien ni personne pour vivre au quotidien.

Si l'envie nous vient de vouloir déjeuner dans un endroit devant lequel nous venons de passer, aucun problème, nous sortons la casserole, les pasta et c'est parti !

Une envie pressante sur la route, idem, nous nous arrêtons sur le bord de la route (en toute sécurité bien sûr) puis nous repartons aussitôt.

Le fait d'être autonome nous laisse une grande liberté tant sur les destinations que sur le nombre de jour pendant lesquels nous voulons. Nos seuls impératifs sont les dates des courses officielles auxquelles nous sommes inscrits (vous trouverez l'ensemble des dates sur notre page d'accueil au fur et à mesure des mois).


Comment va t-on faire pour revenir à une metro-boulot-dodo dans 10 mois... mystère et en attendant, nous profitons à 100%


#nomade #vanlife #vanlifer #fourgon #campingcar #newlife #quotidien #park4night #indépendance #Adria #adriatwin600 #promiscuité

103 vues
Qui sommes-nous ?

Un jeune couple, Julie et Alexandre qui ont décidé de découvrir l'Europe en courant. De Paris jusqu'à Bucarest en passant par l'Italie et les Pays-Bas.

 

En savoir plus

 

Abonne-toi
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now